Mes goûts et mes passions


L'amour des miens, de tous les miens, inutile d'en dire plus ...

Le soleil et la chaleur.

L’eau qui chante en coulant et surtout la mer que je regarde et que j’écoute, qui m’enveloppe de sa caresse en été.

Le muguet, MA Fleur, pour ses clochettes dansantes et parfumées, sa fragilité, sa fugacité, sa discrétion.

La musique, en particulier le piano que j'ai repris depuis peu avec ma meilleure amie pour de ludiques séances de travail complice.

Inépuisable trésor, ma bibliothèque occupe neuf mètres de rayonnages sur cinq niveaux tous doublés. Elle s'enrichit sans cesse de mes coups de coeur. Elle a plusieurs petites soeurs dans plusieurs pièces de la maison. Je ne compte pas bien sûr tous les livres qu'on me prête et que je rends à regret.

Mes préférences littéraires sont éclectiques. J’ai tout de même un faible pour des « grands » : Camus, Maupassant, Yourcenar, Le Clezio, liste non exhaustive. Je relis avec un plaisir resté intact la comtesse de Ségur, Jules Verne ou Hector Malot, mes premières rencontres d’enfant ! L’art de conter comme le savoir d’un Mircea Eliade, d’un Jean-Pierre Vernant ou d’un Albert Jacquard m’éblouissent. Irène Nemirovsky me touche mais aussi Tahar Ben Jelloun et Philippe Claudel et Richard Millet et … et ...

A tort ou à raison, les derniers livres parus me laissent d’abord sur la défensive ; je préfère attendre que la rumeur se taise pour emporter, tel un trésor, LE livre qui m’aura attiré chez le libraire à cause de son titre, de sa quatrième ou de son auteur, parfois connu, d’autres fois non.

La poterie, art dont j’ai récemment découvert la pratique : j’aime tripoter, pétrir, malaxer la terre, préparer, combiner, appliquer les mystérieux émaux aux couleurs inattendues ...